Papy, Mamie, et les fruits et légumes frais

Michèle et Daniel, jeunes retraités hyperactifs, nous reçoivent dans leur cuisine où trône sur la table une généreuse corbeille à fruits. « Vous pouvez le constater par vous-mêmes, on adore les Conférence ! », plaisantent-ils. S’ils aiment en effet croquer dans des poires bien juteuses, mais aussi savourer une potée auvergnate le dimanche midi, ce plaisir gustatif n’a pas toujours fait l’unanimité au sein de leur famille recomposée. Ils nous révèlent ici les astuces qu’ils ont développées pour donner à leur joyeuse tribu, et plus particulièrement à leurs petits-enfants, l’envie de déguster des fruits et légumes frais.

DONNER L’EXEMPLE

Vos petits-enfants sont-ils comme vous, accros aux fruits et légumes frais ?
Michèle : Si seulement ! Malheureusement, ils ont, pour la plupart d’entre eux, d’autres préférences alimentaires. Tu te souviens, Michel, quand l’un de nos petits-fils nous a fait une de ces comédies (rires) ! Une fois, je lui ai servi des carottes Vichy avec son escalope de poulet : le drame ! Il s’est écrié : « Mais enfin, pourquoi tu me fais ça, à moi ? Pourquoi tu n’as pas fait de frites ! ».
Daniel : Oh, oui, je m’en rappelle comme si c’était hier ! Je lui avais répondu du tac au tac : « Mais quel enfant gâté ! »
Michèle : Gâté, oui, mais pas seulement : ses parents ne mangent ni fruits ni légumes… Donner l’exemple est pourtant essentiel ! La preuve, lorsqu‘il est à la maison avec son cousin qui, lui, est un adepte du chou-fleur comme des pommes, il se met à en manger avec grand plaisir !

LES ENFANTS MANGENT AUSSI AVEC LES YEUX

Qu’avez-vous entrepris pour que vos petits-enfants, notamment ceux âgés de 6 à 11 ans, mangent plus souvent de fruits et légumes frais ?
Daniel : Nous avons commencé par soigner la présentation. Quand j’imagine par exemple mes salades composées, je suis très attentif à la découpe de chaque légume, au mariage des couleurs, ainsi qu’au dressage. Et c’est payant : les petits en redemandent !
Michèle : Je me rappelle encore quand l’un de nos petits-fils s’est exclamé, lors d’un déjeuner de famille : « C’est trop beau, je me régale avec les yeux ! »
Daniel : Depuis, je suis devenu le roi des salades composées (rires) ! J’y mêle souvent le sucré et le salé et, contrairement à ce que je pensais initialement, ils adorent. Ma salade d’endives aux noix et aux kiwis rencontre un grand succès ! Même si à cet âge les enfants n’aiment pas toujours explorer de nouvelles saveurs, il ne faut pas hésiter à expérimenter !

DU PLAISIR ET DU JEU

Quelle est selon vous la clé pour que les enfants âgés de 6 à 11 ans mangent plus volontiers des fruits et légumes frais ?
Daniel : L’argument santé, à cet âge, ne leur parle pas… Alors qu’insuffler du plaisir et du jeu, ça change tout !
Michèle : J’ai proposé un jour à ma petite-fille de faire un concours du meilleur raisin ! A la façon d’un des télé-crochets qu’elle affectionne, nous avons donc goûté à plusieurs variétés de raisin que nous avions sélectionnées ensemble au rayon fruits et légumes. Puis nous avons noté de 1 à 10 leur aspect, leur texture et leur saveur, avant de décerner le grand prix du « meilleur raisin de la Juliette Academy » à « l’Alphonse Lavallée » ! Depuis, ma petite fille ne jure que par le raisin ! Et quoi de plus ludique, bien-sûr, que de cuisiner ensemble ! Quand je prépare une tarte aux poires avec mon petit-fils de 6 ans, la cuisine peut très vite être sens dessus dessous (vigilance, donc !), mais qu’est-ce que l’on rit !

Photo : © Shutterstock

Découvrez aussi

Comment l’Union Européenne contribue-t-elle au développement d’une agriculture plus durable ?

La tomate croc-sandwich

Les fruits et légumes frais partent en vacances !