Cuisiner avec ses enfants… Oui, mais quoi et à quel âge ?

Dès le plus jeune âge, il est primordial d’inculquer aux enfants de bonnes habitudes alimentaires, d’autant que les habitudes précocement ancrées ont plus de chances de perdurer à l’âge adulte. Soit, mais comment faire ? Partager la cuisine avec eux est un très bon moyen de leur faire découvrir la diversité des aliments et d’élargir leur palette gustative, tout en leur transmettant l’importance de manger équilibré. Cependant, en fonction de leur âge, on adaptera les gestes culinaires et les recettes. Voici quelques conseils pour profiter des « fourneaux » dès 6 ans !

De 6 à 8 ans

Dans cette tranche d’âges, votre enfant peut refuser de goûter aux aliments encore inconnus à ses papilles. Ses grimaces et ses « non, j’aime pas » (avant même d’avoir testé le nouvel invité de son assiette) est dû à un phénomène naturel, appelé « néophobie alimentaire ». Celle-ci correspond à la peur et au refus de goûter de nouveaux aliments nouveaux et inconnus. Cette peur provient d’un réflexe primitif de protection et concerne généralement les enfants de 2 à 6 ans (mais elle peut parfois se prolonger jusqu’à l’âge adulte). De 2 à 9 ans, les enfants néophobes mangent moins de fruits et légumes, à la fois en termes de variété et de quantité.

Bonne nouvelle, cette « peur du nouveau » se prévient relativement facilement ! Pour éviter les rejets, initiez-le aux divers goûts et couleurs, en l’emmenant par exemple avec vous au marché ou au rayon primeur. Il y découvrira de nouvelles formes et odeurs, avant d’expérimenter d’autres saveurs et textures par le biais de bons petits plats ! Choisissez ensemble les produits à cuisiner en duo (ou même à plus !) et développez ainsi son intérêt pour les fruits et légumes.

A partir de 6 ans, votre enfant commence à lire. Il prendra donc plaisir à suivre avec vous les étapes d’une recette simple. Il s’amusera également à utiliser « comme un grand » (mais sous votre supervision, bien sûr) un couteau pour couper les fruits et légumes les plus tendres. Vous pouvez facilement préparer avec lui de délicieuses salades ou tartes, par exemple. N’hésitez pas à faire appel à sa créativité pour faire évoluer une recette selon ses goûts et ses préférences : il sera d’autant mieux disposé à goûter un ingrédient inhabituel, voire mal aimé à l’origine.

De 8 à 11 ans

Votre enfant peut maintenant presque tout utiliser dans la cuisine et se charger de la préparation d’un repas de A à Z, de l’entrée au dessert ! Alors que ses goûts s’affirment sensiblement, mettre la main à la pâte va l’aider à développer son autonomie et acquérir plus de confiance en soi. Profitez de ces moments de partage en famille pour continuer à le sensibiliser à l’importance d’une alimentation équilibrée, composée quotidiennement de fruits et légumes frais. Sollicitez-le d’ailleurs directement pour composer les menus de la semaine !

Les recettes peuvent être plus recherchées, telles que des papillotes de poissons, des gratins de légumes, des légumes farcis, des soupes ou des brochettes de fruits.

Apprendre en s’amusant

Finalement, quel que soit l’âge, cuisiner doit être un moment d’échanges complices, d’apprentissage ludique et de transmission du savoir culinaire jusque dans l’attrait pour le bien manger ! Tambouille et popote nourrissent les tendres souvenirs, derrière la casserole ou à table, et surtout en famille !

Découvrez aussi

La tomate croc-sandwich

Dis Maman, c’est Papa qui cuisine ?

La sucette abricot