Comment lutter contre le grignotage ?

Capricieux à table mais gourmands entre les repas ? Pour éviter les grignotages peu équilibrés de vos enfants, il est primordial de leur donner de bonnes habitudes dès le plus jeune âge. Adrien Bouteloup, diététicien-nutritionniste à Rennes, vous donne de précieux conseils pour vous aider à lutter contre les mauvaises habitudes alimentaires.

Pourquoi est-ce que mon enfant grignote ?

Il est possible que votre enfant ne mange pas suffisamment pendant les repas, soit parce qu’il ne finit pas son assiette (trop remplie pour lui, elle pourrait l’effrayer), soit parce que le menu ne lui apporte pas les calories dont il a besoin, soit parce qu’il mange trop rapidement. Il aura alors faim très vite et n’hésitera pas à vous réclamer à manger moins de 2h après le repas.

Grignoter peut aussi être causé par l’ennui, surtout en fin de journée, après l’école. Ou alors par caprice, pour vous défier.

Quelles sont les conséquences que cela peut avoir sur sa santé ?

Le grignotage régulier entre les repas peut avoir des conséquences sur la santé. On recense en effet de plus en plus de cas de maladies métaboliques (surpoids, obésité, diabète de type 2…) chez les enfants, dues notamment à une alimentation trop riche, peu équilibrée, associée à une activité physique faible. Ce dérèglement alimentaire entraîne également des habitudes qui vont perdurer à l’âge adulte.

Quels conseils diététiques pouvez-vous donner pour éviter les grignotages ?

4 repas équilibrés par jour

Petit-déjeuner, déjeuner, goûter et dîner sont suffisants pour apporter à votre enfant tout ce dont il a besoin pour la journée. Les repas doivent être équilibrés et les portions adaptées à son âge :

  • 5 à 6 portions de fruits et légumes par jour pour lui apporter les vitamines et fibres nécessaires à une bonne croissance et une bonne digestion. Une portion représente 80 à 100 grammes de fruits et légumes.
  • 4 portions de produits laitiers par jour pour le calcium, nécessaire au bon développement du squelette
  • Des féculents (céréales, pâtes, riz, quinoa, légumes secs…) 4 fois par jour pour les glucides, qui apportent l’énergie indispensable au fonctionnement des organes et des muscles
  • 1 à 2 portions de viandes ou poissons par jour, pour les protéines, qui aident à la construction des tissus musculaires, des os, des cellules…
  • Des graisses : 2 à 3 cuillère à soupe d’huile de colza ou de noix pour les oméga 3

Diversifiez les menus, rendez-les gourmands et n’hésitez pas à décorer les assiettes pour rendre les repas plus ludiques et attrayants.

Eviter le sucre

Les sodas, biscuits, bonbons, barres chocolatées et autres friandises séduisent énormément les enfants. Surveillez les produits transformés que vous achetez car ils peuvent contenir des proportions beaucoup trop élevées de sucres rapides pour un enfant. Il ne faut pas les interdire complètement mais en limiter la consommation. Moins les produits sont transformés (plus ils sont simples, au naturel) et plus vous limitez les apports caloriques.

Manger à horaires réguliers et à table

Le repas doit être un moment convivial et serein, alors éteignez les écrans et profitez-en pour discuter en famille. Concentré sur son assiette, votre enfant aura plus de chances d’être rassasié après son repas.

Eduquer et responsabiliser

Impliquer son enfant dans les courses, le choix des menus et même dans la cuisine est un bon moyen de lui transmettre le plaisir de cuisiner et de manger équilibré, et de lui donner de bonnes habitudes qu’il conservera à l’âge adulte.

Activité physique régulière

Encouragez votre enfant à pratiquer un sport, ce qui aura sera extrêmement bénéfique pour son développement et sa santé.

Découvrez aussi

Comment lutter contre le grignotage ?

Education alimentaire : encourager à prendre plaisir

Bonbons de melon